Psychiatrie de l'adulte

Repérer les urgences somatiques chez les patients hospitalisés en psychiatrie


46 rue Amelot 75011 PARIS

Formation DPC

du 23/10/2019 au 25/10/2019

3 jours

1 000,00 €

457 1 2019 INTER

CONTEXTE
  • La loi du 5 juillet 2011 et l'obligation d'un examen somatique complet dans les 48 heures.

PUBLIC CONCERNÉ
  • Professionnels en santé mentale de l'adulte.

INTERVENANTS
  • Un infirmier senior exerçant en psychiatrie.
  • Un médecin généraliste.
  • Un médecin psychiatre.

OBJECTIFS OPÉRATIONNELS
  • Savoir que les signes d'alerte des urgences somatiques peuvent manquer chez les patients psychotiques et les personnes âgées.
  • Savoir que tous les symptômes psychiatriques peuvent être les signes d'une urgence somatique.
  • Savoir que des symptômes somatiques d'apparence banale peuvent être les signes d'une urgence somatique.
  • ute d'avoir pu repérer les signes d'alerte, savoir écouter les plaintes et connaître la clinique de la douleur.
  • En l'absence de signes d'alerte et en l'absence de plaintes, savoir repérer les signes de gravité.
  • Savoir faire face à des signes de gravité cardio-pulmonaires.
  • Savoir faire face à des signes de gravité neurologiques.
  • Savoir faire face à des signes de gravité neurologiques.
  • Savoir repérer les signes d'une confusion partielle, sécuriser et contribuer à la recherche des causes.
  • Savoir repérer les urgences liées aux médicaments psychotropes (sevrage, syndrome malin, toxicité sérotoninergique) et contribuer à la prévention des erreurs médicamenteuses graves.
  • Savoir contribuer à la prévention des urgences somatiques.
  • Savoir se positionner face aux urgences somatiques en qualité d'nfirmière de nuit.

CONTENU
  1. L'absence de signes d'alerte en psychiatrie.
  2. Les symptômes psychiatriques provoqués par une urgence somatique.
  3. Les symptômes somatiques d'apparence banale peuvent être le masque d'une urgence somatique.
  4. Le principe de précaution en l'absence de signes de gravité.
  5. La recherche des signes de gravité.
  6. Les soins face à des signes de gravité cardiopulmonaires avec baisse de la saturation.
  7. Les soins face à des signes de gravité neurologiques.
  8. Les soins face à des signes évocateurs d'occlusion, fécalome ou globe vésical?
  9. Les confusion partielles. Le paradoxe de signes minimes associés à un maximum de risques.
  10. Les syndromes de sevrage et les syndromes malins.
  11. La prévention des urgences somatiques.
  12. L'infirmière de nuit face au urgences somatiques.

ORIENTATION(S) DPC CORRESPONDANTE(S)
  • Tout professionel concerné par le DPC : Orientation n°31: Amélioration de la pertinence des soins
  • Infirmier DE : Orientation n°1 : Soins infirmiers en santé mentale.
  • Pour une inscription DPC en INTER, il est nécessaire d’effectuer la demande auprès de l’Afar au moins un mois avant le début de la formation pour permettre la validation de l’action par l’ANDPC dans les temps.

Vous êtes le futur stagiaire

Partager
cette formation

S'inscrire à
cette formation

Demander
plus d'informations
Vous souhaitez former un ou plusieurs agents

Partager
cette formation

Inscrire un agent
à cette formation

Demander
un devis INTRA

LES FORMATIONS QUI POURRAIENT VOUS INTERESSER
Voir tous les formations en « Psychiatrie de l'adulte »